Accueil » Compétences » Urbanisme » REVISION du Plan Local d’Urbanisme intercommunal.

REVISION du Plan Local d’Urbanisme intercommunal.

Le public est informé que par délibération en date du 28 janvier 2015, la communauté de communes a acté la révision du PLUi afin de l’élargir aux 43 communes de notre territoire.

LE PROJET D’AMÉNAGEMENT ET DE DÉVELOPPEMENT DURABLE :

Le Projet de territoire approuvé,

Clé de voûte du PLUi, le projet de territoire a été adopté par le conseil communautaire à la fin du printemps. Il aiguillera le développement du territoire pour les dix ans à venir.

1/ Un vivre ensemble partagé et harmonieux

Cet axe est né de la volonté des élus que chaque commune puisse trouver sa place dans un système de solidarité et de complémentarité territoriale au sein du projet intercommunal. Cet axe a permis de définir le nombre de nouveaux habitants à l’horizon 2030 (1125 habitants supplémentaires) et les communes dont le développement doit être privilégié afin de protéger les commerces et les services. La complémentarité entre nos 4 bourgs centres, Cancon, Castillonnès, Monflanquin et Villeréal et l’ensemble de nos communes est aussi apparu indispensable au développement de notre territoire. Sans les services des bourgs centres, les « petites communes » se retrouveraient isolées, et sans ces dernières, les bourgs centres perdraient une grande partie de leurs usagers mettant ainsi en danger leurs commerces et leurs services.

La Communauté de communes ne peut continuer à se développer et à accueillir de nouveaux habitants qu’en étant attentive à cet équilibre, à cette réciprocité.

 

2/ Une mise en valeur de l’existant

Conscients des richesses de notre territoire et de l’attractivité qui leur est liée, les élus intercommunaux ont choisi de valoriser l’existant sans le dénaturer en confortant et développant les économies locales et en mettant en valeur le commerce, l’artisanat et l’agriculture.

Tout d’abord en affirmant le potentiel agricole dans sa diversité, en permettant aux agriculteurs, sous certaines conditions imposées par la loi, de diversifier leur activité ou de se développer. Mais aussi en favorisant le développement du tourisme, en offrant une diversité de possibilités d’implantation des activités économiques et en permettant le renforcement de la couverture numérique du territoire. Les élus se sont aussi positionnés pour le développement des énergies renouvelables adaptées au territoire et qui ne dénaturent pas nos beaux paysages.

 

3/ Le maintien d’une attractivité contextualisée et respectueuse des biens communs

Le cadre de vie fonde l’attractivité de notre territoire. Sa mise en valeur et sa préservation sont un enjeu fort. Les élus ont donc choisi de mettre en avant l’amélioration et la mise en valeur des milieux naturels, du patrimoine traditionnel et des espaces paysagers.

Il s’agira de préserver une lecture claire de nos paysages mais aussi la biodiversité et les écosystèmes présents sur notre territoire. Le projet de territoire a aussi acté la conservation et la mise en scène des éléments remarquables, constitutifs de l’identité de notre territoire : les granges, les maisons de maîtres, les grands arbres, les calvaires, les chapelles, les lavoirs…

 

4/ Une ambition du cadre de vie au service de l’accueil

Les élus communautaires souhaitent continuer à accueillir de nouveaux habitants mais avant tout mettre en place les conditions pour bien les accueillir.

Il s’agit de pérenniser ou de développer les commerces, l’artisanat et les services, de proposer une offre d’habitat diversifiée susceptible d’attirer de nouveaux ménages et de répondre aux besoins d’évolution des logements. Il s’agit aussi d’améliorer la qualité des centre bourgs et des villages ou de conforter l’offre de loisirs, le projet de territoire a été construit pour poursuivre l’amélioration de notre cadre de vie.

Mais le projet de territoire, se doit aussi de répondre aux exigences légales, et de réduire de manière drastique la consommation des sols, et notamment des terres agricoles.

 

Le diagnostic, état des lieux de notre territoire, et le Projet d’Aménagement et de Développement Durable, clé de voute du Plan Local d’Urbanisme Intercommunal vous ont été présenté lors de quatre réunions publiques : le 6 Juin à Cancon, le 8 Juin à Castillonnès, le 13 Juin à Montagnac sur Lède et le 15 Juin à Villeréal. Si vous n’avez pas pu être présent, l’ensemble des éléments présentés par le Bureau d’Etudes ont été mis en ligne sur le site internet de la Communauté de Communes (http://www.bastides47.fr )  et sont disponibles au siège administratif à Monflanquin.

 

Réunion Publique Cancon

 Réunion publique Salle des Mariages à Cancon

Réunion Publique Monflanquin

Réunion publique Salle des Fêtes de Montagnac sur Lède

 

A la fin de l’été, les élus communautaires poursuivront la construction du Plan Local d’Urbanisme intercommunal en débutant une nouvelle phase, celle de la spatialisation, du dessin du développement futur de notre territoire mais aussi des règles qui seront appliquées aux futures constructions. A l’issu de ce travail, quatre nouvelles réunions publiques seront organisées pour vous le présenter.

Continuez à vous informer dans vos mairies ou le site internet de la Communauté de Communes et à nous donner votre avis sur les registres de concertation disponibles dans les 43 mairies. Nous sommes attentifs à vos remarques.

 

BHAP V7 PADD Le 05 05 2017

 

2017 44 PLUI DEBAT VOTE PADD 2017 44 PLUI DEBAT VOTE PADD

 

 

PLUi, Présentation du diagnostic :

– lien pour accéder à la Première partie du diagnostic :

DIAGNOSTIC – Première partie / Etude Socio-Economique

 

– lien pour accéder à la Deuxième partie du diagnostic :

DIAGNOSTIC – ANALYSE PAYSAGERE

DIAGNOSTIC – Les formes urbaines, Les espaces publics

 

– lien pour accéder à la quatrième partie du diagnostic :

DIAGNOSTIC – ETAT INITIAL DE L’ENVIRONNEMENT

 

 

PLUi, état des lieux d’un territoire diversifié, qualitatif et rural : LE NOTRE !

Le Plan Local d’Urbanisme Intercommunal en cours de construction sur l’ensemble de la Communauté de Communes depuis un an, nous permet aujourd’hui d’avoir un regard plus affiné sur notre territoire, ses qualités et ses faiblesses. Le Diagnostic a été présenté aux élus au mois d’Avril. En voici quelques extraits :

 

croquis cailladelles

 

  • Un territoire qui ne perd plus d’habitants

Après une longue période où le territoire a perdu des habitants, cette tendance s’inverse et nous sommes un peu plus nombreux chaque année à vivre sur le territoire de la CCBHAP. Cette croissance, nous la devons aux populations extérieures qui viennent s’installer sur notre territoire, attirées par notre qualité de vie !

  • Un nombre de logements toujours plus important

Nos modes de vies se sont modifiés, nous ne vivons plus plusieurs générations sous le même toit. Ainsi alors qu’il y avait en 1975, 4999 résidences pour 15695 habitants, il y a aujourd’hui 7596 résidences pour 17237 habitants. Autant de nouvelles constructions réparties sur notre territoire, auxquelles il faut être vigilant pour ne pas perturber l’équilibre et continuer à attirer des populations extérieures, en répondant aux nouveaux modes de vies.

  • Un territoire mobile

Cette carte nous le montre, la mobilité est très importante. Au moins la moitié des résidents de notre Communauté de Communes travaille à l’extérieur de leurs communes de résidence. Il faudra donc être vigilant et projeter le développement de notre territoire pour que le déplacement devienne un choix et pas seulement une nécessité.

carte mobilité domicile travail

  • Une économie locale fondée sur la production agricole, le tourisme et les services à la population

L’agriculture, qui procure au territoire 1 emploi sur 5, est complétée par l’économie touristique fondée sur la qualité du cadre de vie, mais aussi par le service à la personne et le nombre important d’emplois non-salariés (artisans, commerçants,…). Il s’agit d’autant de projets de développement économique potentiel, que le Plan Local d’Urbanisme Intercommunal en construction devra prendre en compte.

  • Un paysage diversifié

Le département du Lot-et-Garonne, a réalisé cette année, un atlas des paysages présents dans le département. Notre communauté de communes, nous offre un cadre de vie exceptionnel avec quatre identités paysagères réparties sur notre territoire : La vallée du Dropt, Les douces collines du Terrefort, Le Pays des Pechs, Le Pays de la Lémance. Cette diversité est un élément important de notre cadre de vie, mais c’est aussi un argument important pour l’installation de nouvelles populations. Il est donc nécessaire d’être vigilant à la préservation de ces paysages et à leur valorisation, et le Plan Local d’Urbanisme Intercommunal y veillera.

  • Des villages multiples

Notre territoire compte 43 communes, avec leurs bourgs, leurs hameaux, qui nous offrent une diversité de possibilité d’installation. Les « villages Pech » et leurs vues sur le lointain, les « villages Rues » et leur linéarité limitée par des entrées, les « villages Noyau » et leurs centralités publiques, les « villages Carrefours » et leurs flux, les « villages Diffus » et la multiplicité de leurs hameaux sont autant d’offre de cadre de vie différents à maintenir, à valoriser et à conforter dans le cadre du Plan Local d’Urbanisme Intercommunal.

  • Un environnement riche et préservé

Notre Communauté de Communes, est riche de milieux naturels diversifiés, un maillage de cours d’eau dense, une pollution de ces milieux et de l’air très limité qui offre un environnement permettant de maintenir une faune et une flore diversifiées et parfois exceptionnelle. Il n’est pas nécessaire de préciser qu’il est important de le préserver, pour les générations futures, pour les nouveaux arrivants, mais aussi pour nous les habitants du territoire ! La carte ci-dessous nous montre la trame verte et bleue présente sur notre territoire, constituée des cours d’eau, des fossés, des forets, des haies et de l’ensemble des éléments naturels qui peuvent permettre une continuité écologique et le déplacement de la faune. L’ensemble des acteurs du milieu naturel présents sur la communauté de communes sont déjà attentifs à ces éléments (agriculteurs, pécheurs, chasseurs, observateurs,…).

carte tvb

 

 

De l’état des lieux au projet : la construction d’un projet de territoire pour la communauté de communes.

Le Plan Local d’Urbanisme entre aujourd’hui dans une phase de projet, les élus vont dessiner un projet de territoire pour les prochaines années à venir, adapté à notre Communauté de Communes et à ses enjeux : accueillir de nouvelles populations, en préservant notre cadre de vie, nos paysages et nos singularités et en s’adaptant aux évolutions des modes de vies. Pour cela des ateliers sont organisés afin de dégager, par thématiques, de grands principes, des axes de développement, et un projet correspondant à notre Communauté de Communes et aux 43 communes qui la composent.

 

photo atelier

Atelier du 2 Juin 2016 à la salle des Fêtes de saint-Etienne de Villeréal.

 

 

 

PRESENTATION DU BUREAU D’ETUDES POUR LA REVISION DU PLUi :

 

réunion 1er octobre

Le jeudi 1er Octobre 2015 a eu lieu, à Saint-Vivien, la première réunion de travail concernant le lancement de la révision du Plan Local d’Urbanisme Intercommunal (PLUi) afin de le mettre en œuvre sur les 43 communes de la Communauté de Communes des Bastides en Haut Agenais Périgord.

L’équipe de maitrise d’œuvre s’est présentée aux élus des 43 communes. Elle est composée de :

Philippe MILLASSEAU Architecte dplg, Urbaniste opqu

Cadrature (Patrice CANCET), Architecte, urbaniste opqu

Graziella BARSACQ paysagiste

Cabinet ECTARE (Jérôme SEGONDS, Bénédicte GOFFRE et Céline RIGOLE)

Les valeurs de l’équipe ont aussi été présentées aux élus : l’écoute, la pédagogie, le travail de terrain, la prise en compte des principes de développement durable, la disponibilité et les échanges animeront le travail durant toute la durée de l’étude.

L’équipe de maitrise d’œuvre a insisté sur la dimension communautaire qu’aura le PLUi. En effet, il s’agit du premier grand projet porté par les 43 communes.

La méthode a aussi été présentée, l’équipe a mis en avant les 5 grandes phases :

    • Le diagnostic
    • Le projet de pré- Projet d’Aménagement et de Développement Durable
    • Du Projet d’Aménagement et de Développement Durable au PLUi arrêté
    • Du PLUi arrêté au PLUi approuvé
    • DU PLUi approuvé au PLUi exécutoire

L’évaluation environnementale sera conduite en parallèle de l’ensemble des phases.

La Communauté de Communes des Bastides en Haut Agenais Périgord mettra à la disposition du public, pendant toute la durée de ce projet, des informations sur son site internet aux onglets urbanisme et actualité.

Wordpress